Persévérant,Travaillomane, Empathique...quel est votre profil Process Com? 2/3

Nous allons maintenant découvrir les différents profils du Process Com, leurs caractéristiques et comment les reconnaître, chez soi et chez les autres!

 

L’empathique

 

IL est tourné vers les autres, ce qui compte pour lui, c’est d’être reconnu comme une personne à part entière, la question existentielle à laquelle il cherche constamment une réponse: “suis je aimable?”.

 

L’empathique est sensible, généreux, il se nourrit des contacts et a besoin d’être constamment entouré, il a également besoin d’être rassuré régulièrement sur l’affection que lui portent les autres….

 

Ses postures témoignent de sa douceur, avec des gestes délicats et un besoin de contact physique prononcé avec ses interlocuteurs.

 

Il ressent beaucoup d’émotions, c’est même son canal privilégié de communication, cette intensité le fait passer par des ascenseurs émotionnels...plus qu’un autre l’empathique est capable de ressentir une atmosphère ou les états d’âme de ses congénères.

 

Cette hyper sensibilité lui permet une vraie richesse dans les contacts avec autrui, en revanche lorsqu’il est sous stress, elle peut se retourner contre lui, il devient alors envahissant et, aux yeux des autres, exprime trop ouvertement ses émotions, ce qui peut provoquer de la gêne….

 

Son défi: Conserver sa sensibilité tout en étant capable de ne pas basculer dans la contagion émotionnelle, à savoir ne pas se laisser contaminer par les émotions des autres.

 

 

Le Persévérant

 

A la différence de l’empathique; il est plus orienté vers les tâches à réaliser, le persévérant se motive par l’adhésion à une cause ou à des idées ou valeurs proches des siennes.

 

C’est une personne de conviction qui adore le débat, les échanges stimulants, on le retrouve régulièrement dans les mouvements politiques, associatifs ou syndicaux, dans lesquels il excelle tant qu’il croit dans ce qu’il fait.

 

Ce besoin d’exprimer ses opinions répond à sa question existentielle :”suis je digne de confiance?”, il est reconnaissable aux expressions qu’il emploie, tel “je pense que, je crois que…”, dans une équipe il a besoin d’être consulté, que ses idées soient au minimum prises en compte.

 

Lorsqu’il est sous stress, le persévérant peut basculer dans l’intransigeance, pour faire triompher ses idées, il est alors capable de faire preuve de mauvaise foi et d’essayer d’imposer à tous prix ses convictions…

 

Son défi: L’assertivité! exprimer ses opinions tout en prenant en compte celle des autres.

 

 

Le travaillomane:

 

Tout comme le persévérant, il est plutôt orienté vers les tâches à réaliser, mais sa motivation est plus intrinsèque, elle répond à sa question existentielle: “suis je compétent?”.

 

Le travaillomane a besoin d’analyser, de comprendre dans le détail avant de prendre une décision, il se méfie des émotions, trop peu fiables à son goût…..il apprécie la logique, les analyses factuelles, les chiffres, les statistiques, les graphiques.

 

C’est une personne généralement rigoureuse, exigeante avec elle même et avec les autres, elle peut paraître froide au premier abord car elle n’affiche pas ses émotions et reste impassible quoiqu’il arrive.

 

On la retrouve dans des missions de contrôle, dans la gestion, la comptabilité ou  encore dans le maintien de l’ordre.

 

Sous stress le travaillomane peut basculer dans le contrôle excessif du travail des autres et estimer qu’il ne peut pas déléguer et prendre à sa charge plus qu’il ne lui revient….

 

Son défi: Conserver sa rigueur tout en acceptant de s’ouvrir aux émotions.

 

 

Nous verrons la semaine prochaine les profils, rêveur, rebelle et promoteur.