l'estime de soi en héritage

La famille Népeur a le plaisir de vous annoncer la naissance du petit Jean, Jean Népeur est le fils de Paul et de Géraldine, Gégé Letrac.

 

Découvrons dans quel environnement le petit Jean va grandir et comment son estime de lui même va se construire dans cet environnement.

 

L’héritage familial

 

Jean découvre ce monde avec curiosité mais pour le moment c’est à travers les yeux de ses parents qu’il vit ses premières expériences…

 

C’est le premier enfant de Paul et Géraldine, ils sont d’autant plus fébriles que tous les deux n’ont pas gardé des souvenirs impérissables de leur enfance….

 

Paul a grandi coincé entre un frère et une soeur dont les parents ne cessaient de vanter les mérites, tandis que lui était perçu comme le gamin maladroit et timide…qu’il n’ a pas manqué de devenir!

 

Géraldine quant à elle, est fille unique, elle n’a pas connu son père et sa mère a fait de son mieux pour l’élever mais a toujours vécu dans des conditions précaires lui transmettant au passage son anxiété et sa vision pessimiste de la vie…voilà ton héritage petit Jean!

 

Les Strokes

 

Paul a dû mal à communiquer avec son bébé, il l’aime bien sûr mais comme Jean ne parle pas il ne voit pas l’utilité de lui parler…ce qui met Géraldine en colère…et elle a raison.

 

Au 13ème siècle Frédéric II voulut mener une curieuse expérience, fin lettré et lui même polyglotte, il voulut savoir quelle langue parlerait naturellement les bébés si on les élevait en leur apportant les soins élémentaires mais sans leur parler.

 

6 bébés furent « recrutés » pour l’occasion, mais non seulement ils ne parlèrent pas mais malheureusement ils se laissèrent mourir…

 

Nous sommes des êtres sociaux et nous avons besoin de contacts avec nos congénères y compris avant que nous maîtrisions le langage.

 

Eric Berne a théorisé ce concept sous le terme de Strokes, ce terme en  anglais signifie à la fois « caresse » et « coup », d’après lui nous sommes constamment à la recherche de signes de reconnaissance et mieux vaut un signe négatif que de l’indifférence!

 

Mais,chut… le petit Jean vient de s’endormir repu et apaisé, laissons le se reposer, nous reviendrons suivre ses aventures au pays de la confiance et de l’estime de soi.